Kiné

La thérapie totale

Philosophie

C’est une thérapie qui considère l’homme dans son ensemble. C’est à dire, un système ostéoarticulaire fixé par des tissus mous, alimenté par un système digestif, d’élimination, système respiratoire, système cardiovasculaire et commandé par un système nerveux ainsi que par le psychisme. Une thérapie totale est évidemment une image idéale. Le but est de rechercher la cause des problèmes et les traiter de la manière la plus efficace.

Pathologies pouvant être traitées par thérapie totale ainsi que les techniques spécifiques utilisées.

  • Lombalgies, lumbagos, hernies discales, dorsalgies, cervicalgies, torticolis, sciatiques, cervico-brachialgies (douleurs nerveuses dans le bras), douleurs de pieds (métatarsalgies, talalgies, hallux valgus, névralgies de Morton, arthrose etc…), douleurs de genou (arthrose, etc…), douleurs de hanche (arthrose, etc…)
  • Les accidents sportifs.
  • Les problèmes ligamentaires et musculaires (les déchirures, contusions, les entorses du pied, genou, coude, poignet, les problèmes d’épaule (périarthrite scapulo-humérale)
  • L’arthrose du pouce (rizarthrose)
  • Les tendinites
  • Tendon d’Achille, du pied, du genou (tendon rotulien, bandelette de Maissiat), hanche
  • Tendinites du coude ( tennis elbow, golfers elbow), de l’épaule, du poignet, du pouce, canal carpien
  • Céphalées (maux de tête), migraines, névralgies
  • Les problèmes circulatoires, œdèmes et lymphoedèmes traumatiques ou postopératoires, jambes lourdes
  • Cellulite, cicatrices + adhérences
  • Dépression, stress, angoisses, traumatismes psychiques, hypernerveux, hyperventilation

Découvrez les techniques de kiné utilisées pour soigner ces pathologies.

Tarifs

Suite au premier avenant à la convention nationale M/13 entre les kinesitherapeutes et les organismes assureurs, signée le 30 avril 2013, vous trouverez les tarifs applicables pour les prestations de kinésithérapie, à partir du 1er juillet 2013.

Nos kinésithérapeutes sont conventionnés et appliquent donc le tarif en vigueur en Belgique avec les remboursements applicables par l’INAMI.

Règle interprétative n° 8: INAMI

Question concernant l’endermologie dans le cadre des séances individuelles de kinésithérapie constituées essentiellement de drainage lymphatique manuel. (article 7, §1er de la nomenclature)

Question :

L’endermologie est-elle attestable comme « drainage lymphatique manuel » ?

Réponse :

L’endermologie ne peut pas être attestée dans la nomenclature de kinésithérapie (article 7) ni par une prestation spécifique « drainage lymphatique manuel » ni par une autre prestation de cette nomenclature.

La règle interprétative précitée produit ses effet le 1er août 2009.