Méthodes de kinésithérapie

Thérapie manuelle

Nos os, nos articulations, nos muscles, nos tissus et nos nerfs assurent un ensemble harmonieux dans notre processus de mouvement.

Grâce à la thérapie manuelle, nous recherchons de manière ciblée les éventuels problèmes, leurs causes possibles et les manières de les résoudre.

Encore une fois, les techniques de traitement sont choisies en fonction d’une étude préalable et des progrès du patient.

Thérapie Winback

La técarthérapie Winback démultiplie vos résultats en rééducation

Grâce à son action analgésique, anti-inflammatoire, et anti-œdème, l’énergie Winback libère le mouvement et diminue la douleur, dès le premier traitement.

La rééducation est 2 fois plus rapide !

Des applications thérapeutiques multiples.

Winback est indiqué dans le traitement de pathologies profondes réputées jusque-là intouchables.

Indications :

  • Rhumatologie
  • Traumatologie
  • Douleurs Aigues
  • Douleurs chroniques
  • Neurologie

Thérapie myofaciale

Les triggerpoints sont des points douloureux dans les muscles qui lorsqu’on les touche provoquent une douleur ressentie par le patient. Ce qui provoque la persistance du problème.

Elle est très efficace dans beaucoup de pathologies souvent difficile à soigner comme les hernies discales; tous les problèmes aigus ou chroniques du dos ou de la nuque, les tendinites du pied (tendons d’Achille), du coude (tennis elbow, golfers elbow), du pouce, l’arthrose du pouce.

Crochetage myoaponévrotique

C’est une technique qui permet par l’utilisation de crochets de libérer les adhérences (responsables des douleurs) dans les muscles, les tendons, autour des nerfs et des vaisseaux sanguins.

RPG: Rééducation posturale globale

Méthode de chaînes musculaires dont la particularité est toujours de travailler les muscles de la statique en allongement. La globalité dans les allongements est une nécessité.

La rééducation Posturale Globale est une méthode de Physiothérapie née en 1980 de la publication du livre « Le Champs Clos – Bases de la RPG » du Physiothérapeute Français Ph. E. SOUCHARD.

Depuis, plus de 22.000 physiothérapeutes ont été formés à la méthode dans 14 pays.

Étant une méthode progressive et individuelle, elle peut être appliquée aux jeunes enfants comme aux personnes âgées.

Quelques principes de base

Si la fonction contractile des muscles et la coordination motrice ont été amplement étudiées, il n’en a pas été de même de la fonction statique. Or, notre morphologie dépend de la résistance fibro et visco élastique des muscles de la statique et de leur tonus.

Il est donc impératif de savoir corriger efficacement leur tendance constante au raccourcissement afin de remédier aux déformations de toute sorte de l’appareil musculo-squelettique et à la compression des articulations qui en découle.

Notre fonction statique étant régie essentiellement de façon autonome, il faut prendre en compte les impératifs du système nerveux automatique et des mécanismes de défense qu’il emploie pour tenter d’échapper aux gènes et aux douleurs.

L’identité première de la RPG est de redonner toute sa valeur à la fonction statique et au système nerveux automatique qui la régit.

Taping et moyens de contention

Le taping sportif, aussi appelé taping neuro-proprioceptif, est une technique de réadaptation complémentaire à la massothérapie qui utilise l’application de bandes élastiques sur des zones précises du corps dans le but de soulager des douleurs musculaires ou articulaires. Très populaire auprès des athlètes, cette technique peut très bien être utilisée auprès de tout type de clientèle.

Ces bandes élastiques de couleurs variées et de différents degrés d’élasticité ont été conçues pour imiter les propriétés de la peau. Leur souplesse permet au client de conserver sa mobilité, contrairement au taping rigide.

Selon le type de bande utilisé ou la méthode de pose, le taping neuro-proprioceptif permet de stimuler les tissus cutanés et de réduire la pression interstitielle, ce qui aura pour effet de déclencher le système d’analgésie naturel de l’organisme et de réduire la douleur. En soulevant la peau, cette technique favorise aussi le drainage et la décompression de la zone ciblée.

Bienfaits

Le taping neuro-proprioceptif permet de continuer de soulager une douleur musculaire ou articulaire à la suite d’un soin de massothérapie. Il permet de soutenir des muscles en mouvement pendant ou après la pratique d’une activité sportive et d’apporter un support à une articulation pour qu’elle retrouve son élasticité et son amplitude de mouvement après une blessure ou une sollicitation excessive. L’effet de soulèvement de la peau permet également de réduire l’œdème en favorisant une meilleure circulation du sang et de la lymphe, accélérant du même coup le processus de guérison.

Déroulement

Appliqué en complément d’un soin de massothérapie, un bandage peut être porté de 3 à 5 jours, au quotidien ou pendant une activité physique. Les bandes sont généralement résistantes à l’eau. Le thérapeute possédant une formation adéquate pourra choisir une méthode d’application selon la problématique, tout en s’assurant que les bandes ne soient pas trop serrées.

Contrindications

On retrouve les mêmes contrindications générales soulevées pour un massage envers l’utilisation du taping neuro-proprioceptif. De plus, si une personne ressent des picotements ou brûlures après l’application d’une bande neuroproprioceptive, celle-ci doit être enlevée et la peau doit être nettoyée. Même si elles sont généralement fabriquées à base de fibres de coton, certaines marques pourraient contenir du latex.

Un bandage trop serré pourrait causer une diminution de la circulation sanguine, ce qui pourrait engendrer des engourdissements ou un accroissement de la douleur à l’endroit où il est appliqué.

Jean-Luc Vande Weghe

Votre kinésithérapeute

Jean-Luc Vande Weghe
Jean-Luc Vande Weghe
Kinésithérapeute et Préparateur physique