La dépression

Guérir et soigner la dépression par le sport et l’exercice: soulager les premiers symptômes

Un minimum d’exercice régulier peut vous aider à combattre la dépression. Utilisez ces petites astuces aux quotidien pour commencer à vous sentir mieux.

Si vous souffrez de dépression ou d’anxiété, il est probable que votre docteur ou votre psychologue vous ait prescrit des antidépresseurs.

C’est bien, mais cela ne fait pas tout parfois. Un minimum d’activité physique peut alléger les symptômes dont vous souffrez grâce à ses bienfaits psychologiques et physiques. Quand on souffre de dépression, faire du sport peut être la dernière chose à laquelle on pense, pourtant le sport peut vous aider à sortir de l’inertie de la déprime.

Pourquoi un peu d’exercice aide à guérir de la dépression et de l’anxiété?

Le sport a longtemps été considéré comme le meilleur moyen de garder une bonne forme physique et d’éviter de souffrir de maladies comme le diabète. Un nombre croissant de recherches ont montré que le sport permettait de lutter contre les symptômes d’un certains nombre de maladie psychiques, y compris la dépression et l’anxiété.

Le sport permet aussi d’éviter une éventuelle rechute après la fin du traitement d’une dépression nerveuse.

Les résultats des recherches montrent que 30 minutes d’exercice par jour pendant trois à cinq jours par semaine permettent d’améliorer les symptômes d’une dépression de façon significative. Mais même 10 à 15 minutes d’exercice quotidien permettent d’améliorer l’humeur à court terme.

Le sport permettrait d’augmenter le niveau de certains neurotransmetteurs présents dans le cerveau qui sont chargés de nous mettre de bonne humeur. Il permet aussi de libérer des endorphines et de relâcher la tension musiculaire, de mieux dormir et de réduire le niveau de stress.

Enfin, le sport permet d’augmenter la température corporelle, ce qui peut avoir des effets apaisants. Tous ces changements dans votre esprit et votre corps permettent de combattre les symptômes de la tristesse, l’anxiété, l’irritabilité, le stress, la fatigue, la colère et le manque d’estime de soi. Cependant attention, le sport ne doit pas se substituer un traitement médical adapté si nécessaire, c’est un complément.

Les bienfaits du sport sur la dépression nerveuse

Le sport et l’exercice ont de nombreux bienfaits psychologiques et émotionnels lorsque vous souffrez de dépression nerveuse ou d’anxiété. Cela inclue:

  • La confiance en soi. Le fait d’être actif physiquement vous donnera le sentiment d’être en train d’accomplir quelque chose. Atteindre des buts ou relever des challenges, si petits soient-ils, peut grandement améliorer votre estime de soi et votre confiance au moment où vous en avez le plus besoin. Sans oublier que cela vous permet de garder la ligne et de soigner votre apparence auprès des autres.
  • La distraction. Quand vous souffrez de dépression ou d’anxiété, il est facile de ne plus faire attention au monde qui vous entoure et de vous renfermer sur vous même. Le sport vous permet de détourner votre attention de vos problèmes sur quelque chose de plus ludique et plaisant (votre environnement direct comme un parc ou la rue, ou bien la musique que vous écoutez pendant vos exercices)
  • Les interactions. La dépression conduit parfois à l’isolement et à la solitude ce qui ne peut que faire empirer votre situation. Le sport vous donne au moins une chance de plus de rencontrer du monde et de vos socialiser avec les autres, même si ce n’est qu’à travers un sourir ou un bonjour échangé.
  • Un mode de vie saint. Faire quelque chose de positif pour guérir de votre dépression est une excellente façon de faire. Essayer de se sentir mieux par l’alcool ou espérer que la dépression disparaîtra d’elle-mêmes sont des stratégies qui ont peu de chance de fonctionner.

Quelques conseils pour bien commencer le sport lorsque vous souffrez de dépression ou d’anxiété

Savoir que le sport est bon pour votre santé ne rend pas forcément les choses plus faciles pour s’y mettre. La dépression limite souvent votre niveau d’énergie par le bas et vous n’avez peut-être pas l’énergie nécessaire pour faire quoi que ce soit. Cependant, il existe quelques techniques de motivation qui permettent de surmonter cela.

Identifiez ce que vous aimez faire. Réfléchissez aux activités physiques que vous aimeriez faire le plus (celles qui vous donneront le plus de plaisir) et pensez au moment de la journée pendant lequel vous voulez vous y mettre. Par exemple, préferiez-vous faire du jardinage en soirée ou faire un jogging en début de matinée? ou jouer avec vos enfants après l’école? Faites ce qui vous plaît le plus et investissez-vous avec régularité.

  • Fixez-vous des objectifs raisonnables. Vous ne devez pas vous sentir obliger de sortir marcher une heure par jour tous les jours de la semaine. Réfléchissez à ce que vous vous sentez capable de faire dans la réalité: Vingt minutes? Dix minutes? Commencez petit et construisez à partir de cela. Faites vous un planning qui correspond à vos besoins et à vos capacités plutôt que de vous imaginer en train de réaliser des performances incroyables qui ne feront que vous mettre de la pression supplémentaire sur les épaules.
  • Ne pensez pas à l’exercice comme à une corvée. Si vous associez l’exercice à une nouvelle obligation dans votre vie à laquelle vous ne pouvez pas faire face, vous aurez l’impression d’un nouvel échec. A la place, voyez plutôt cela comme une aide supplémentaire qui va vous permettre de vous sentir de mieux en mieux.
  • Oubliez vos barrières. Réfléchissez à ce qui vous empêche de faire de l’exercice. Si vous vous sentez intimidé par les autres, vous pouvez par exemple faire vos exercices chez vous au calme. Si vous pensez mieux arriver à plusieurs, inviter un ou une de vos amis à vous accompagner. Et si vous n’avez pas d’argent pour vous équiper, vous pouvez toujours marcher, c’est gratuit.
  • Préparez-vous aux obstacles. L’exercice et le sport ne sont pas toujours quelque chose de facile et vous pourriez être tenté de penser que c’est votre faute et que vous n’y arriverez jamais. Les gens souffrant de dépression ont souvent tendance à accorder trop d’importance à des choses qui n’en ont pas. Ne tombez pas dans ce piège. A la place, soyez fiers de vous pour chaque pas que vous faites dans la bonne direction. Si vous ne faites pas d’exercice pendant une journée, cela n’est pas un échec. Recommencez juste le lendemain.

Continuer de faire de l’exercice en période de dépression ou d’anxiété

Se mettre à faire de l’exercice est difficile, le faire avec régularité peut l’être encore plus. En effet, il faut se débarrasser des barrières psychologiques qui peuvent vous empêcher de vous y mettre. Certaines personnes pensent qu’elles ont besoin d’attendre jusqu’à ce qu’elles aient assez d’énergie pour commencer à faire de l’exercice.

Mais attendre que l’énergie ou la motivation viennent toutes seules est une approche passive et lorsque quelqu’un est atteint de dépression nerveuse ou est démotivé, attendre passivement un changement quelconque ne vous pourra pas vous aider. Rester sur ce manque de motivation ou de volonté pourrait même vous donner l’impression de vivre un nouvel échec.

A la place, identifiez vos foces et vos aptitudes et mettez les en oeuvre dans ce qui sera le début de vos premiers exercices.